nouveau livre : le Mythe atlante révélé - la Flamme de vie ressurgie

visibility1510 Views comment0 commentaires list In: Les livres

Ma mère, Anna Schakina, était médium.

Cette faculté survint en elle dans les années cinquante, et les premiers messages qu’elle reçut par écriture automatique furent rassemblés dans le livre Entretiens avec l’Ami – dialogue avec Verro. Par la suite, les Maîtres (ou Guides, ou grands Alchimistes, les termes employés peuvent varier) s’exprimèrent à travers elle par la parole. Durant des décennies ils guidèrent ainsi mes parents et le groupe d’amis qui les accompagnait.

Aussi loin que remontent mes souvenirs d’enfance, je me souviens avoir souvent assisté à la réception de ces messages de l’Invisible, à une époque où le courant New Age n’était pas encore apparu et où la littérature ésotérique qui abonde aujourd’hui était encore très réduite. Quand elle recevait, sa voix portait une dimension de profondeur et de paix qui, il faut bien le dire, n’était pas celle de sa personnalité habituelle, et la pièce était baignée d’une Présence palpable.

C’est vers la fin des années soixante qu’elle fut amenée à revivre le mythe atlante, une histoire puisée dans les annales akashiques – c’est-à-dire la mémoire collective – de l’humanité. Pendant plusieurs jours elle ne quitta quasiment pas sa chambre, afin de se consacrer à retranscrire le plus fidèlement possible les images, les sensations et les émotions qu’elle vivait. On lui apportait même ses repas pour que rien ne puisse la déranger.

Elle inséra dans certains dialogues des extraits de messages déjà reçus ainsi que de nombreux passages de poèmes initiatiques, qu’elle avait reçus dans des moments particuliers.

Le livre fut publié bien plus tard, en 1989 aux Éditions de Compostelle, sous le titre la Flamme de vie ressurgie - le mythe atlante révélé, ainsi que d’autres où furent rassemblés différents messages, qui parurent entre 1988 et 1995.

Anna Schakina prit son envol le 1er mai 2015.

En cette période troublée que nous traversons, je ressens fortement qu’il est important que soit partagée la richesse de cette histoire intemporelle. Elle est plus que jamais d’actualité, car elle nous apporte de véritables clés pour comprendre ce que nous vivons aujourd’hui, alors que nous nous trouvons collectivement, à nouveau, devant un seuil à franchir.

Cette histoire, ainsi que le message de Markos, vous sont ici donnés tels quels, dans le respect des termes utilisés par ma mère. Seules de très légères corrections sont intervenues par rapport à l’édition originale.

La grande puissance de ce récit réside dans le fait qu’il parle de nous, ici et maintenant ! Il nous concerne toutes et tous, pour peu que nous l’accueillions avec l’entendement du cœur. Par la force du mythe, chacun des personnages est demeuré vivant dans l’humanité actuelle. Ils sont toujours parmi nous, non pas en tant que réincarnations, mais en tant que courants de vie, que nous pouvons reconnaître en nous. Chacun d’eux représente une main tendue, une force, ainsi qu’une aide pour mieux nous connaître. Chacun d’eux porte également une part de responsabilité dans la chute de l’Atlantide, et nous transmet donc des informations précieuses sur ce qu’il nous appartient de rectifier, lors de ce nouveau rendez-vous décisif, si nous voulons agir pour contribuer au retour du paradis sur la terre.

En me replongeant dans ce livre atlante, les courants de vie sont venus me « visiter », me parler. Avec le recul des années, je peux les comprendre aujourd’hui avec un entendement nouveau, plus vaste. Ils sont des archétypes, des parts de l’humanité qui nous concernent tous intimement, même si sans doute certains lecteurs se reconnaîtront plus particulièrement dans l’un ou plusieurs d’entre eux.

À l’époque mes parents et leur groupe d’amis ont vécu très profondément le jeu des courants de vie, qui les habitaient littéralement ! Ce fut l’occasion d’étonnantes prises de conscience sur ce qu’ils avaient vécu toute leur vie, tant ces courants leur correspondaient. Il arrivait aussi que plusieurs individus portent des facettes différentes d’un même courant de vie. Mais la rectification du psychisme propre à chaque courant est loin d’être facile. Elle correspond exactement aux failles ou faiblesses de celui ou celle qui le porte, et cette œuvre alchimique demande beaucoup de lucidité et d’honnêteté.

Au fil des années, nous avons reçu de nombreux enseignements à leur sujet, des compréhensions nouvelles qui n’avaient pas pu être partagées lors de la première édition. Je reprends donc aujourd’hui avec gratitude le flambeau de cet héritage en donnant la parole aux courants de vie atlantes dans la seconde partie de ce livre. Ils sont étonnamment proches de nous, et leur voix s’élève pour celles et ceux qui voudront les entendre.

Avec le regard qu’ils nous apportent, nous pouvons décoder entre les lignes les évènements qui se déroulent aujourd’hui, et choisir quel monde nous voulons bâtir ensemble.

L’Atlantide était un paradis, chacun y était heureux. Tous les couples pouvaient vivre la remontée et l’épanouissement de l’énergie sexuelle dans la verticalité. L’harmonie régnait, mais… Mais le libre arbitre était absent !

Ce bonheur était, pour ainsi dire, imposé. Il n’était pas le fruit d’une conscience, d’une sagesse acquise par l’expérience.

Tout le contraire de ce que nous vivons maintenant. Nous connaissons depuis des millénaires la disharmonie, le manque d’amour et d’unité, mais les circonstances nous offrent en permanence un choix qui influence notre futur.

« Que veux-tu ? » nous interroge le monde d’aujourd’hui, de mille manières et à chaque instant. « Que veux-tu vraiment, nous demande la Vie, qui nous observe et qui lit en nous, et qu’es-tu prêt à donner pour parvenir à ton aspiration profonde ? »

Un bonheur imposé et sans conscience est sans doute une option intolérable. Exercer l’activité prédestinée par les astres sans avoir à choisir, ne jamais laisser la place à un désir individuel, est-ce là un modèle qui nous inspire ?

Mais, par ailleurs, vivre dans un monde de survie où abondent le « chacun pour soi », la peur et la souffrance... Nous connaissons cela depuis longtemps, et nous en portons l’héritage et les conditionnements depuis de nombreuses générations.

La troisième voie est celle de l’Alchimie, le courage de nous incarner pleinement, d’embrasser notre héritage humain et les paquets de mémoires qui nous influencent, et les offrir afin qu’ils soient transmutés. L’alchimie est une œuvre d’amour et d’honnêteté, dans l’offrande de la matière première de notre être avec tout ce qui le constitue, sans rien oublier, sans rien juger.

L’Atlantide est engloutie sous les eaux de l’inconscient collectif, mais aujourd’hui elle nous remonte des profondeurs, touchant les coeurs pour nous réveiller. Les courants de vie atlantes peuvent nous apporter une grande aide. Ils évoluent dans l’humanité depuis tant de millénaires qu’ils font partie de nous. Ils nous transmettent ici la richesse et l’expérience de ce qui a été vécu, et compris. Oui, la Beauté peut revenir, la Terre en a conservé le Souvenir, malgré la folie destructrice des hommes. La Flamme de vie peut ressurgir, si c’est ce que nous voulons véritablement. Nous pouvons tous nous ouvrir à notre héritage solaire, et appeler la guérison pour les lignées humaines dont nous portons les mémoires.

Tout est à réinventer, et surtout à choisir. C’est nous qui avons fait de ce monde ce qu’il est aujourd’hui. C’est à nous d’en tirer les leçons pour avancer et utiliser notre libre arbitre en conscience.

Lodéma, Gormado, Athona, Graalad, Barnéo et les autres sont toujours vivants, et nous transmettent leur force, leur encouragement, leur amour et avant tout leurs connaissances. Ils nous parlent et nous appellent depuis les cellules mêmes de nos corps, et depuis les eaux de l’inconscient collectif. Car sur notre vaisseau Terre lancé dans l’espace, il est urgent de nous souvenir que l’humanité est Une et que nous sommes tous concernés par ce qui s’y passe. Nous pouvons tous contribuer à l’aider à se réveiller et à sortir peu à peu de l’ignorance.

L’histoire de chaque courant de vie est la nôtre et nous concerne intimement. Chacun d’eux nous rappelle que nous sommes alchimistes et que, si nous voulons agir, il nous appartient de rectifier l’erreur atlante dans une conscience nouvelle et de retrouver l’Âme unique, non pas celle du modèle atlante, mais l’Âme philosophale, fruit de l’alchimie parcourue et de nos choix profonds.

Marie Elia

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December